Des saveurs de la RDC au centre-ville de Toronto

Écrit par Jonathan Bouchard pour CBC Canada. Cliquez ici pour lire l'article original.

Nia Bangala, pose devant son commerce avec une boîte de beignets.

CHRONIQUE | À l'intersection des rues Yonge et Gould, directement en face du campus de l'Université Ryerson, Nia Bangala dépose soigneusement des boules de pâte dans la friteuse de son petit kiosque bleu. Dans quelques minutes en sortiront des mikatés dorés, des beignets congolais saupoudrés de sucre en poudre, le tout accompagné d'un café qui provient de la région du Kivu, en République démocratique du Congo (RDC).

Congo Coffee & Mikate House offre de petites douceurs de la RDC dans la Ville Reine depuis le printemps. Nia Bangala, une Torontoise d’origine congolaise, est derrière cette entreprise. L’idée a mûri après avoir participé à un marché de Noël l’an dernier au centre-ville. Elle a rapidement constaté qu’il y avait un vif intérêt pour ses produits.

Le beignet, c’est une tradition européenne qui est restée et que l’Afrique a vraiment embrassée, affirme Nia Bangala. Elle explique que bon nombre de pays d’Afrique, francophones ou anglophones, ont leur variante.

En RDC, les mikatés sont traditionnellement servis avec une pâte à base d’arachides ou de piment. Nia Bangala sert ses gourmandises avec du sucre en poudre ou des sirops variés. Son secret pour le parfait beignet : laisser reposer la pâte deux jours au frigo avant de l’utiliser.

Une boîte de beignets congolais sur un fond bleu.

Nia Bangala a adapté la recette des mikatés congolais traditionnels.

Du café pour soutenir les Congolais

Au cours des dernières années, Nia Bangala a tissé des liens avec des coopératives en RDC pour vendre et distribuer du café congolais. En faisant connaître leur produit, l’entrepreneure torontoise souhaite que les ONG arrêtent d’utiliser le malheur africain comme outil de marketing.

Elle se dit contre les dons et plutôt en faveur du commerce équitable avec l’Afrique.

Une présence remarquée par la communauté africaine

Juste avoir eu l’audace de mettre “Congo Coffee”, j’ai relié toute l’Afrique. C’est un truc de malade.

 Nia Bangala, propriétaire Congo Coffee & Mikate House

La communauté africaine s’est réjouie de l’ouverture du commerce de Nia Bangala. Elle signale que bon nombre d’Africains passent et sont surpris de trouver un établissement qui reflète leurs valeurs et leur identité. C’est vraiment un aimant, affirme-t-elle.